Tout bon marketeur ou product owner doit savoir teaser son produit/services, c’est pourquoi nous avons choisi de vous dévoiler nos 5 astuces pour un teaser marketing réussi. Tout d’abord, qu’est-ce qu’un teaser marketing ? Selon le Journal du Net : Un teaser est un outil de communication marketing cherchant à produire de l’intérêt pour un projet, en suscitant la curiosité. Provenant du verbe anglais to tease qui signifie aguicher, un teaser est généralement produit pour les films. Il apparaît avant le trailer, c’est-à-dire la bande-annonce complète, et ne dévoile que quelques indices sur le contenu du film. 

Mais en marketing, on peut élargir un peu la définition à une technique publicitaire qui cherche à attirer/attiser l’attention autour d’un produit, d’un service ou d’un évènement. Un teasing c’est donc plus simplement du contenu visuel et/ou textuel qui va capter et intéresser votre cible.

Passons aux astuces maintenant. Comment créer l’attente ? Comment intéresser sans trop en dévoiler ?

1. Définissez votre stratégie

Il n’existe pas de teaser réussi sans stratégie. Comme dans toute stratégie digitale, la première pierre est d’identifier vos cibles. Pour mettre au point votre stratégie, vous devrez donc être en mesure de répondre aux questions suivantes :

Pour y répondre vous pouvez utilisez toute la Big Data à votre disposition et les outils associés (Analytics etc.). Pour ce faire, nous vous recommandons de faire également du social listening (veille réseaux sociaux). Suite à cela, vous pourrez définir et diffusez le bon message sur le bon canal et à la bonne audience.

2. Suggérez sans dévoiler, soyez sexy !

Le teaser marketing c’est finalement comme un effeuillage. Le principe de base du teasing va donc résider dans votre capacité à susciter la curiosité tout en faisant un minimum de rétention d’information. Prenez l’exemple d’un rendez-vous galant, vous ne souhaitez pas connaître les problèmes d’acné de l’autre dès le premier rencard ?! En revanche vous aimeriez connaître la date du prochain rendez-vous n’est-ce pas ?! Pour le teasing c’est la même chose, en format vidéo dévoilez la date de lancement à la fin du court métrage. En format de publication fixez une date ultérieure de rendez-vous, pour tenir en haleine et définir une chronologie.

3. Misez sur l’émotion, on s’en souviendra !

Les émotions comme l’humour et l’empathie sont des leviers puissants en marketing. Même la colère ou le challenge sont des émotions que vous pouvez utiliser, mais plus délicates à maîtriser. Ainsi, savamment dosés, les teaser émotionnels toucheront votre audience sur le plan émotionnel aussi bien que sur le plan rationnel. Cette dernière n’aura alors plus qu’une seule envie : découvrir la suite !

Ainsi, en teaser vidéo, créez du storytelling, racontez une histoire qui parlera à votre audience. En teaser visuel, associez les valeurs de votre marque aux visuels, soyez suggestifs ou humanistes.

4. Utilisez les techniques du cinéma !

Au cinéma (et dans la vie aussi) le son prend une place déterminante, il doit en être de même pour votre vidéo publicitaire. Le son, la musique, le rythme de votre vidéo doit donc monter crescendo ou bien ralentir sur les points d’attention. Comme dans la vidéo de KFC ci-dessous, le son doit soutenir l’intérêt, accompagner, souligner et sublimer les marqueurs produit.

Ainsi, dans cette vidéo KFC crée à la fois la surprise, l’attente et la vidéo. De fait, si le son est bien utilisé, alors il amènera le storytelling à son paroxysme ! Attention néanmoins à respecter les droits d’auteur, ou n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez vous faire accompagner !

5. Adaptez votre teasing aux canaux de diffusion

Finalement, s’il y a bien une erreur à ne pas commettre c’est le teaser générique. En d’autres termes, votre teaser ou son wording ne devra pas être le même pour les médias sociaux que pour la TV par exemple. Plus précisément, le ton et le format devront même être diversifiés en fonction du réseau sur lequel il est publié. N’employez donc pas le même ton sur Facebook que sur LinkedIn par exemple. De la même manière, privilégiez des formats courts et impactants sur les réseaux et une potentielle version longue sur votre site internet.