Le e-commerce, au cœur de notre quotidien.

E-commerce

Il est souvent question de E-commerce (vente en ligne sur Internet) dans les reportages de télévision généralistes ou sur les chaines d’information. Cela a été encore plus marquant depuis l’épidémie de la COVID-19. Les « géants » du secteur, tels qu’Amazon, Cdiscount, Ebay, … sont très souvent mis en avant. Selon l’étude Future Shopper WPP, le leader mondial de la vente en ligne Amazon, est désormais le premier moteur de recherche. En effet, 74% des consommateurs français l’utilisent pour leur recherche produit (vs 68% en 2019) quel que soit leur âge. Mais la COVID-19 nous a obligé à repenser notre mode de vie. De ce fait, nous avons aussi modifié nos habitudes d’achat en se rendant sur un site marchand, même pour nos courses de « tous les jours ».

La vente en ligne, toujours en forte expansion.

E-commerce

En grande partie grâce au confinement, l’année 2020 aura été une année exceptionnelle pour le commerce sur le web par rapport à 2019. « La progression est de 4 points environ, passant de 9,8% à 13,4% », observe Marc Lolivier, le délégué général de la Fevad (Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance). Soit « trois ou quatre ans de croissance en une année ». Et tout le monde a pu en profiter! Les « géants » ont tiré vers le haut toutes les strates du commerce en ligne, même les « petits ».

Mais comment expliquer ce phénomène ?

Avant tout, il ne faut surtout pas se cacher que le chiffre d’affaires global des magasins a subit une forte baisse en 2020, estimée à -30%. Mais pour ceux qui ont su « digitaliser » leurs magasins physiques – via les réseaux sociaux – et mettre en avant leurs produits via un site en ligne, cela a eu un effet positif sur les ventes.

N’est-il pas trop tard pour ceux qui ne possèdent pas encore leur site de vente en ligne ?

Un site marchand permet d’atteindre de nouveaux clients. Et ceux-ci, durant cette nouvelle période de confinement, seront encore plus enclin à chercher de nouveaux magasins et de nouveaux produits. De ce fait, la zone de chalandise des commerçants va encore augmenter.

Le web permet aussi de rassembler et de fidéliser plus facilement ses clients. En utilisant les réseaux sociaux ou la base de données clients, cela permet d’obtenir de nouveaux moyens de communiquer. Il est ainsi possible de leur proposer des promotions, de les fidéliser. La réception de newsletters, de codes de réduction, permet de les tenir informés. Les modes de communication sont plus nombreux et plus réactifs qu’avec un simple envoi papier. Ils apportent ainsi un ciblage plus précis.

Alors, il n’est pas trop tard; ne négligez pas la relation avec vos clients, et continuer à les servir comme c’était le cas avant les confinements.

Tout le monde en a besoin!